Le Héron blanc d'Himeji

Il existe à ce jour plus de 260 châteaux au Japon. Beaucoup d'entre eux furent reconstruits en béton suite aux incendies ou des bombardements, si bien qu'au final il ne reste que 12 châteaux traditionnels en bois ! L'un des plus populaires est celui d'Himeji, aussi surnommé le "Héron blanc".

Le château d'Himeji est l'un des plus gros château du Japon. Il se distingue des nombreux châteaux en raison de sa taille, sa couleur blanche (à contrario des châteaux noirs tel que ceux d'Okayama ou de Mastsumoto) et de son superbe état de conservation. Ce château n'a été ébranlé ni par les catastrophes naturelles, ni par les incendies, ni par la seconde guerre mondiale.

Château d'Himeji

Si le premier donjon a été créé au 14eme siècle, le château tel que nous le connaissons aujourd'hui est issu d'un réaménagement du 17eme siècle. Un siècle plus tard survient l'ère Meiji, qui marque l’abolition du système féodal. Le château est alors revendu aux enchères pour destruction, mais le coût prohibitif du projet gèle sa démolition.

Château d'Himeji

Le château survit à sa fin "administrative" et va gagner en popularité, si bien qu'il sera inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1993. Une première phase de rénovation a lieu en 1910, puis une seconde entre 2010 et 2015. Aussi lorsque nous le visitons nous avons la primeur de visiter un château en très bon état.

Remparts du Château d'Himeji

Le château est muni de plusieurs systèmes de défense. L'un d'entre eux est l'itinéraire pour entrer dans le château, formant une sorte de labyrinthe afin de désorienter d'éventuelles troupes ennemis.

Moi-même je n'ai pas compris par où nous sommes passés (pourtant je me débrouille côté orientation ^^). Il paraît que de nombreux touristes s'y perdent même malgré les indications. :)

Coursives du Château d'Himeji

L'intérieur du château se visite pour la modique sommes de 1000 yens (environs 8€, une misère au vu de la structure). La visite se fait en chaussons ou en chaussettes !

Les premiers étages sont relativement vastes et abritent les chambres des maîtres du château. On y trouve de nombreux râteliers (comme ci-dessus) sur lesquels étaient stockés les lances et les arquebuses (l'ancêtre du fusil). Puis plus on monte, plus les pièces deviennent exiguës.

Passage dans le Château d'Himeji

Plateforme des archers au Château d'Himeji

Ci-dessus : des estrades permettaient aux archers et aux arquebusiers de se positionner au dessus de leurs ennemis. Ils pouvaient tirer entre les colonnes qui protègent les fenêtres (ci-dessous à gauche), ou bien déverser des liquides chauds ou pierres via des trappes (que l'on voit ci-dessous à droite).

Fenêtre des archers du Château d'Himeji

Ne vous fiez pas à mes photos vides, le château voit défiler de nombreux visiteurs et accepte jusqu'à 15 000 visiteurs par jour ! En réalité j'ai juste attendu longtemps pour avoir le champ totalement dégagé.

Coursives du Château d'Himeji

Depuis le château on apprécie mieux sur l'enceinte de la place forte.

Vue du domaine du Château d'Himeji

Le château se situe à 1km de la gare Shinkansen. De là il y a deux types de personnes :

  • ceux qui viennent via des moyens motorisés (en bus ou en taxi)
  • ceux qui viennent à pieds

Si les premiers arrivent rapidement au château, les seconds se voient gratifiés en chemin par un panneau listant les points de vue notables autour du château. C'est ainsi que nous avons pu trouver de bons angles de vue dégagés sur la structure.

Nous n'avons pas pris le temps de faire tout le tour du domaine (petit regret), mais sachez qu'il existe donc cet itinéraire à points-de-vue qui fait le tour du donjon (pour ceux qui ne veulent pas en visiter l'intérieur).

Point de vue sur le Château d'Himeji

Sources de cet article :

Partager ce bel article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot rguf ? :