La basilique de Sainte-Anne d'Auray

08 mars 2017    Aucun commentaire
Monuments Religieux


Nous sommes venus visiter la basilique de Sainte-Anne d'Auray, haut lieu de pèlerinage en Bretagne.

Première surprise, un immense jardin s'étire devant la basilique. Des grandes structures sont éparses sur tout le domaine. Difficile de croire que nous sommes dans une petite commune de 2600 habitants.


Afficher une carte plus grande

L'histoire de la basilique de Sainte-Anne commence près du hameau de Keranna, au XVIIeme siècle. Un agriculteur du nom Yvon Nicolazic prétend avoir assisté à des manifestations de Sainte Anne, la mère de Marie. La sainte lui aurait alors demandé de construire un sanctuaire en son nom. L'histoire aurait pu s'arrêter ici.

Or quelques années plus tard, Nicolazic et quelques compagnons feront une découverte décisive : une statuette en bois de Sainte-Anne tenant sur ses genoux Marie et Jésus. Pour eux c'est un signe et la découverte exacerbe la ferveur dans la région du Morbihan. 

Basilique de Sainte-Anne d'Auray

Dans les faits, Nicolazic s'est fait manipuler par des moines capucins d'Auray, qui ont transformé une statuette d'origine païenne en un symbole chrétien et fait en sorte à ce qu'on la trouve.

L’évêque de Vannes flaire la supercherie, mais la "découverte" de la statuette soulève un tel engouement religieux qu'il ne veux pas interrompre. Il autorise donc le culte de la sainte. Une chapelle est construite en 1625 sur le lieu de la découverte. 

Cloître de la basilique de Sainte-Anne d'Auray

Deux siècles plus tard le sanctuaire compte une chapelle, un couvent et son cloître. Mais l'affluence des fidèles excède la capacité d'accueil de la chapelle. Elle est alors rasée et remplacée par une grande église (ci-dessus/dessous). Édifiée entre 1866 et 1872, elle est consacrée en basilique en 1874.

Intérieur de la basilique de Sainte-Anne d'Auray

Une théorie voudrait que le culte de Sainte-Anne en Bretagne soit issu d'un culte plus ancien : celui de la déesse païenne "Dana" ou "Ana". Or l'une des façons de combattre une croyance est de l'assimiler à une autre. Cela se nomme un syncrétisme.

Dana étant très ancrée dans le monde celte, cela expliquerait la popularité de Sainte-Anne qui a suivi dans toute la Bretagne.

Intérieur de la basilique de Sainte-Anne d'Auray

Cette fontaine fait face à la basilique. Il s'agit du lieu où Sainte-Anne serait apparue pour le première fois à Nicolazic. Cet ouvrage représente la symbolique de la vie et du baptême.

Statue de Sainte-Anne et la vierge Marie

Plus loin dans le jardin, on peut tomber sur une statue représentant Anne et sa fille, Marie. Elle mesure 5,6 mètres de haut pour 12,5 tonnes. Il s'agit en réalité de l'ancienne statue de flèche de la basilique. Elle s'est retrouvée fragilisée après avoir pris la foudre, si bien qu'elle a été remplacée en 1972.

Mémorial de la première guerre mondiale

L'enceinte de la basilique abrite aussi un mémorial dédié aux morts de la première guerre mondiale. Il a été érigé conjointement par 5 diocèses bretons. Il est entouré par 3 long murs sur lesquels sont inscrits 8000 noms de soldats décédés.

Le côté polémique c'est que les familles ont dû payer pour y voir inscrire le nom de leur défunt. Or il aurai fallu 10 fois plus de noms pour être représentatif des pertes bretonnes.

Intérieur du monument au mort de la Basilique Sainte-Anne D'Auray

De nos jours les célébrations plein air du sanctuaire sont effectués depuis ce monument, d'où il est possible d'apercevoir la basilique au loin.

Quelques liens


  • Partager cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot hasf ? :

Garder le contact

Rechercher

Dernières photos